reserve argent credit consommation credit auto credit immobilier rachat de credit defiscalisation

Crédit immobilier

Le crédit immobilier ou le logement à crédit

Le crédit immobilier reste certainement le type de prêt le plus utilisé en France. Effectivement, certains rêvent de devenir propriétaires un jour, d’autres le sont déjà mais envisage de rénover, de reconstruire et enfin, il y en a qui sont désireux d’acheter tout simplement un bien immobilier. Les organismes de prêts sont conscients de cette ardeur que portent les individus sur l’immobilier. Un secteur qui marche très bien, avec un marché qui, certes, avec l’avancée technologique, tend vers une diversification, mais qui satisfait plusieurs demandes en constante évolution. Ainsi, on retrouve actuellement plusieurs types d’offres et de services en matière de crédit immobilier, adaptées à toutes sortes de besoins exprimés par les consommateurs de ce type de produit. A noter que, ce genre d’activité a été initié en France en 1971. Ce qui prouve la maturité de ce marché et le sérieux des acteurs qui y participent.

Qu’appelle-t-on un crédit immobilier ? Il s’agit d’un financement opéré par un établissement financier, qui peut être une banque ou un autre organisme tiers œuvrant dans le même domaine. La forme du financement est généralement exprimée en tant que prêt octroyé à l’intéressé lui permettant d’accéder à l’état de propriétaire immobilier soit en construisant son bien immobilier, en l’achetant, en le rénovant s’il existe déjà. Avec cette définition, on peut donc connaître dès maintenant que quand on parle de crédit immobilier, on peut très bien l’assimiler au prêt immobilier qui sont tous deux, la même chose. Il serait intéressant de voir maintenant quels sont les caractéristiques d’un prêt immobilier ?

En ce qui concerne les caractéristiques d’un prêt immobilier, ce qu’il faut retenir tout d’abord c’est que c’est un « prêt » bien évidemment. Ce prêt doit avoir un montant précisé, avec l’accord de la banque prêteuse ou de l’organisme prêteur en spécifiant avec exactitude la durée de remboursement du prêt en question, le taux auquel le calcul du remboursement se basera (il est généralement fixe en France), la valeur des mensualités, les assurances et autres frais.  Notons que pour découvrir le coût de votre prêt immobilier, la notion de TEG serait bien utile à connaître. TEG est l’abréviation de Taux Effectif Global calculé à partir du taux nominal, il exprime le coût total du prêt évalué en pourcentage annuel du montant emprunté.

Dans le cadre d’un crédit immobilier, et notamment son remboursement, il faut distinguer ce que l’on appelle les prêts principaux et les prêts complémentaires.

Nous distinguons actuellement en France quatre prêts principaux concernant les prêts immobiliers à savoir :

Le prêt amortissable  est par définition un prêt remboursable sur une échéance définie et dont le montant de la mensualité est composé des intérêts et d’une part du capital. Ainsi, à la fin de l’échéance, vous n’aurez plus à vous soucier, comme pour le cas du prêt in fine, de payer ou rembourser encore le capital en entier. Les remboursements ayant été faits pendant la durée de votre contrat et par le biais des mensualités que vous avez effectivement payé. Notons que, dans la majorité des cas, c’est le type de prêt qu’optent les banques en France.

Le prêt in fine  est assez particulier, car en effet, vous ne remboursez que les intérêts pendant la durée de votre contrat mais qu’à la fin, vous remboursez le capital. L’avantage certain est la diminution des mensualités par rapport au prêt amortissable. Au lieu de payer par exemple 740€ sur 15 ans d’échéance avec un prêt de 100 000€ dans le cadre d’un prêt amortissable, vous ne payez que 330€ par mois pour votre prêt de 100 000€. Seulement, comme inconvénient, à la fin de l’échéance, vous avez l’obligation de rembourser le capital, qui est souvent bien plus conséquent. A utiliser avec prudence !

Le prêt progressif est un prêt amortissable, mais qui de part son nom va augmenter, évoluer au fil du temps par rapport à ses échéances. Par contre, le taux est fixe mais ce sont les mensualités qui vont subir une augmentation progressive. L’avantage de ce type de prêt c’est avant tout d’alléger les charges des emprunteurs durant les premières années mais à la suite de quoi, les dites charges seront vraiment lourdes en espérant tirer profit d’une éventuelle augmentation de revenus.

Deuxièmement, A l’inverse du prêt progressif, avec le prêt dégressif. les mensualités que vous aurez à payer pour ce type de prêt seront vraiment lourdes au début, puis au fil du temps, vous les ressentirez moins. Les mensualités vont dégressivement diminuer au fil des remboursements que vous effectuerez pendant toute l’échéance de votre prêt immobilier.

Dans les deux cas, il est assez difficile de vraiment opter pour l’un ou l’autre. Cependant, tout dépend des situations. Il se peut que parmi les prêts progressifs ou dégressifs, une situation particulière puisse satisfaire l’un d’entre eux.

Le prêt palier est assez spécifique à la situation de l’emprunteur. Supposons que vous êtes un couple qui souhaite emprunter un crédit immobilier. Mais que d’ici trois ou quatre ans, vous partez en retraite. Vous désirez donc rembourser le plus possible pendant les trois ou quatre premières années et pour le reste de l’échéance, rembourser à un rythme beaucoup moins élevé que la normale. C’est en général, la description du prêt palier. L’inverse est aussi vrai, c'est-à-dire que dans un autre cas de figure, vous pourriez aussi prévoir peut être une hausse de revenu (reprise d’un emploi, ou fruits d’un investissement à long terme), et que pendant les premières années (moins de revenus), vous désirez rembourser le moins possible et pour le reste, vous désirez rembourser un peu plus que la normale.

Enfin, le prêt modulable qui  permet à l’emprunteur de choisir et d’adapter les échéances et le montant des mensualités selon ses besoins. Avec cette option vous avez donc, selon la fluctuation de vos revenus, adapter vos mensualités de remboursement, soit de les revoir à la hausse, soit de les revoir à la baisse selon les circonstances.





credit solutions